Ecoutez FMC programme Evasion à Creil sur 99.7........... à Compiègne sur 102.1........ à Beauvais sur 89.7......et à Formerie et Grandvilliers sur 93.3 FM ----------- Dernières minutes |

Still : un accord de reprise, 60 à 115 salariés réembauchés

Publié par la rédaction

Still : un accord de reprise,
60 à 115 salariés réembauchés 

Le rachat de l'usine Still de Montataire par un industriel belge a été signé le mercredi 18 juillet 2012.

L'usine Still-Saxby de Montataire, spécialisée dans la construction de chariots élévateurs, sera finalement reprise pour un euro symbolique par un entrepreneur belge, Punch Metals International (PMI). Dédiée à la construction de composants métalliques pour l’industrie automobile, PMI avait déjà repris en février dernier l'entreprise de tôlerie Juy, à Crépy-en-Valois.

L'accord de reprise a été signé mercredi soir, vers 22 heures. Le lendemain, pour tenir leur dernière assemblée générale, les salariés avaient l'air fermé, inquiet. Sur les 235 qui étaient employés, seuls 60 à 115 devraient être embauchés par PMI. "Les critères d'embauche ne sont pas connus. Donc, 115 employés embauchés, oui, mais d'ici quelle date ?" soupirait l'un d'entre eux avant la réunion.



L'accord avait été conditionné par le groupe Kion, le propriétaire allemand de l'usine Still, à l'embauche d'au moins 60 des 235 salariés. Jérôme Chevillotte, le directeur de l'usine Still, estime qu'"en fonction du démarrage de l'activité, on passera petit à petit de 60 à 115 salariés embauchés, voire davantage. On devrait y arriver dans le courant 2013".

Ceux qui seront choisis par PMI devront suivre des formations en interne. Jean-Marc Coache, élu CGT au conseil d'entreprise, est soulagé par l'annonce de la reprise. Il s'attend cependant à une adaptation difficile.

A écouter : Jean-Marc Coache, élu CGT au conseil d'entreprise (à droite)

Parmi les salariés, certains appréhendent ces formations. D'autres craignent pour la pérennité de leur emploi, dans le cas où ils seraient repris par le nouveau propriétaire du site.

A écouter : deux salariés de Still

De son côté, Jérôme Chevillotte apparaît satisfait de l'accord conclu mercredi. "Nous avions eu les premiers contacts avec PMI en janvier et nous avons signé mercredi. Il était important de faire cela rapidement. Les négociations ont été menées tambour battant. Globalement, tout s'est passé au mieux."

Environ 115 salariés ne seront pas embauchés par PMI. Ils encore bénéficier de la cellule de reclassement pendant six à dix-huit mois, selon leur âge et leur ancienneté au sein de l'entreprise.

Les employés de l'usine avaient appris le 5 juillet 2011 la fermeture prochaine du site de production. Les premiers licenciements devaient intervenir à partir du 3 septembre prochain. 


La reprise de Still en quelques dates : 
18 juillet : signature de l'accord de reprise
16 juillet : l'annonce de la reprise doit avoir lieu, mais elle est reportée
6 juillet : un arbre est planté devant l'usine en hommage à José Montero, décédé prématurément le 15 novembre 2011
19 avril : en pleine campagne présidentielle, François Hollande rencontre les salariés
14 mars : les salariés sont reçus au ministère de l'Industrie
5 janvier : les salariés approuvent le Plan de sauvegarde de l'emploi
22 septembre 2011 : les ouvriers retiennent pendant plusieurs heures un dirigeant de Still-France et le directeur du site de Montataire, Jérôme Chevillotte

8 juillet 2011 : 200 salariés manifestent
5 juillet 2011 : annonce de la fermeture prochaine de l'usine